Livraison gratuite en France métropolitaine

PANIER

  • Vous n'avez pas de produit dans votre panier
Image Alt

CAMALYA

MODE : 8 MATIÈRES A ÉVITER, LES ENNEMIS DE LA NATURE

Vous ne serez pas étonnés si nous disons que la mode fait partie des secteurs les plus polluants au monde.

Entre les trajets, les transports, etc. La pollution dans cette industrie provient notamment également des matières utilisées !

Voici donc quelques matières à absolument rayer de sa liste shopping.

Les matières à éviter

01. LE BAMBOU

Pardon ? Le bambou ? C’est pourtant une herbe, donc c’est végétal !

Il y a de quoi être perplexe pour commencer cette liste, certes.

Cependant, le bambou peut être éco-responsable seulement s’il est certifié FSC (Forest Stewardship Council, ou Conseil de Soutien de la Forêt). En effet, si cette certification n’est pas présente, vous pouvez être sûr que ce bambou provient d’une déforestation !

Le sourire a dû se perdre à cette dernière phrase..

FSC

02. LA VISCOSE

Même principe que pour le bambou. Si la certification FSC est indiquée, tout est nickel, vous pouvez foncer !

Matière chimique artificielle obtenue à partir de cellulose régénérée de végétaux comme le coton ou le bambou, cette matière tente tout simplement d’imiter la soie.

Les vers à soie, oust, place à la création artificielle !

Pour la recette, vous aurez besoin de :

  • sulfate de soude
  • acide citrique
  • disulfure de carbone
  • différents sulfates pour fixer les fibres

Le bon mélange que voilà !

Pas besoin de préciser davantage que tout ceci est totalement nocif pour l’environnement et que ce sont surtout des matières qui ne se recyclent absolument pas.

03. L’ACRYLIQUE

Bon, l’acrylique avec le polyester et toute la compagnie doivent certainement déjà vous parler.

Fibre synthétique chimique bien comme on ne les aime pas !

Cette fibre est obtenue à partir d’huile minérale ou d’autres hydrocarbures.

Petite subtilité des fibres synthétiques, elle est bien évidemment aussi dérivée du pétrole. Sinon ce n’est pas amusant.

Vous trouverez cette fameuse matière néfaste dans les fausses fourrures par exemple ou les pulls.

Vous voyez votre fameuse doudoune ou votre sweet pilou-pilou qui est tout doux, tout doux ? Ahhh qu’est-ce que c’est agréable avec une boisson chaude en hiver ! Eh bien, vérifiez l’étiquette avant.

Il est pratiquement sûr qu’il s’agit de polyester. C’est tout de suite moins attirant.

De plus, cette matière pollue régulièrement lors de son passage à la machine à laver. Cette matière n’en fait qu’à sa tête, et décide de détacher des microparticules fibreuses pour s’offrir un voyage des stations d’épuration jusqu’aux eaux usées, puis dans la nature.

Quelle petite peste !

04. LE CAOUTCHOUC SYNTHÉTIQUE

Eh oui, toute matière naturelle d’origine végétale possède maintenant sa version synthétique.

Il faut aller plus vite et faire consommer plus, alors polluons davantage !

Mais pourtant ! Le caoutchouc artificiel est nettement moins solide et durable que le caoutchouc végétal, car le synthétique est produit à partir d’hydrocarbures polluants.

C’est évident, tout ce qui n’est pas de qualité ne fera pas endurcir le vêtement.

Cependant, voici une bonne nouvelle pour réchauffer un peu notre cœur durant cette liste tristounette.

Il existe de plus en plus de projets qui proposent de recycler le caoutchouc pour en refaire des produits. Si ça, ce n’est pas une bonne nouvelle.

05. L’ÉLASTHANNE

Et ça continue.

Matière chimique synthétique dérivée du pétrole, vous le retrouverez dans les vêtements sous les termes « Spandex », « Fibre K » ou même « Lycra ».

Cette fibre, très élastique, se retrouve souvent dans les vêtements destinés aux sportifs.

Malheureusement, l’élasthanne n’est pas seulement nocif pour l’environnement, mais également pour votre santé.

85% de polyuréthane segmentaire (soit un dérivé du pétrole, encore) constitue cette matière.

Il agit comme le polyester (vous l’attendez sûrement venir celui-ci) ou l’acrylique, l’élasthanne projette des microparticules lors de son passage en machine.

Dès qu’il est possible, des marques proposent donc de recycler cette matière dans leurs produits.

06. LE NYLON

Matière quoi ? Chimique synthétique bien entendu.

Et cette fois, vive le plastique !

Comme le polyamide (sa place arrive bientôt !), il s’agit d’une matière plastique très utilisée dans l’industrie de la mode.

Les bas en nylon, les collants, le coupe-vent, les doublures, etc. Il suffit !

Toujours dérivé du pétrole, son processus de fabrication est forcément polluant et énergivore. Rien que ça.

Gaz à effet de serre, il pollue lors de son passage en machine, sa durée de vie est très minime, cette matière met 30 à 40 ans pour se dégrader dans la nature.. Bref, la totale !

07. LE POLYAMIDE

Famille des nylons, issue de la pétrochimie.. Je demande la carte de l’enfant.. Le polyamide !

Comme son parent, son processus est extrêmement polluant et énergivore.

Des particules se détachent également lors de son passage en machine.

08. LE POLYESTER

Surement le plus connu de la liste pour clôturer cette liste pleine de paillettes.

Le polyester est une matière artificielle synthétique dérivée du pétrole.

Le polyester représente à lui seul 70% des fibres textiles synthétiques. Autant dire qu’il en est le roi.

En plus d’être un dérivé du pétrole, c’est également une énergie fossile non-renouvelable. Aïe, aïe, aïe.

Cette matière cause beaucoup de dégâts sur son passage, avec sa fabrication très chimique et toxique, il dégrade l’environnement des airs, des sols, des eaux et également votre peau.

Même principe lors de son passage en machine à laver, il se détériore en y laissant traîner des microparticules.

Très fourbe, le polyester pollue de manière invisible à l’œil nu et pourtant, sa présence est bien réelle.

Terre verte

Avec cette liste d’informations, vous êtes parés pour éviter en toute sécurité les textiles produits à partir de ces matières.

Heureusement, beaucoup de ses matières se font recycler par d’autres marques de textiles pour réduire leur impact écologique.

X