Livraison gratuite en France métropolitaine

PANIER

  • Vous n'avez pas de produit dans votre panier
Image Alt

CAMALYA

FAST FASHION : UNE MODE NÉFASTE A RANGER AU PLACARD

La fast-fashion (ou mode rapide pour les frenchies) s’est glissée au centre de la mode dans les années 1990.

En commençant bien entendu par les principaux foyers de ce commerce tels que New York ou Londres.

Fast Fashion

WHAT ELSE ?

Les véritables royaumes dominants de ce phénomène, tels que Zara ou H&M, ont pu grandir davantage (si cela était encore possible) grâce à l’émergence d’Internet et ses fameux Réseaux Sociaux ! Oui, mais alors ?

QU’EST-CE QUE LA FAST-FASHION EXACTEMENT ?

Il s’agit tout simplement de marques qui produisent des vêtements très, très, très vite et extrêmement souvent, et bien évidemment pour pas un sou.

Une petite idée de son ampleur ? Une marque de fast-fashion peut produire facilement jusqu’à 36 collections par an.

« Seulement ! »

Une marque de mode classique, quant à elle, réalise environ 4 collections par année.

4 saisons, 4 collections… Oui, cela paraît logique. Le compte est bon !

QUEL EST LE PROBLÈME AVEC CES PRODUCTIONS ?

En un seul mot, je suis sûre que vous pourrez commencer à voir l’iceberg de problèmes que la fast-fashion engendre.

La fast-fashion est également synonyme de mode « jetable ».

Vous voyez ? Il est évident que vous commencez à voir émerger l’iceberg dans vos jumelles !

 

La fast-fashion transporte dans sa valise un lot effrayant de conséquences.

Que cela soit des conséquences sociales et environnementales.

 

Nous parlons ici d’une énergie gloutonne et vorace en énergie, en ressources humaines et en ressources de matières premières.

Sous ce royaume de tissus ne se cache pas un joli diadème, mais plutôt une réalité honteuse.

La fast fashion n'est pas gratuite. Quelqu'un quelque part en paye le prix.

CONNAISSEZ-VOUS LES “SWEATSHOPS” ?

Une petite traduction s’impose.

« Ateliers de misère » ou « ateliers de sueur ».

Il s’agit des endroits où sont fabriqués les produits de la fast fashion par des petites mains.

Avec au menu des désastres sanitaires et écologiques, des drames humains et de la discrimination comme cerise sur le gâteau.

UN CONTRECOUP COLOSSAL ÉCOLOGIQUE

Les désastres environnementaux sont monstrueux dans ce milieu.

En effet, pour aller de plus en plus vite, et que cela coûte le moins possible, la fast-fashion possède ses matières chouchous et favorites.

 

Le polyester, l’élasthanne, le nylon, l’acrylique …

 

Vous l’aurez deviné, ces matières pétro-sourcées ne sont bien évidemment PAS renouvelable.

13 ans. Voici le nombre d'années qu'il nous faudrait pour boire la quantité d'eau utilisée pour délaver un jean.

Sans parler de ces merveilleux produits qui peuvent s’imprégner dans votre peau, nous pouvons ajouter les déchets qui sont issus de ces productions.

Et qui, bien entendu, parfumeront parfaitement notre environnement en se déversant dans les champs, rivières, mers, océans, terres, etc.

UN COUP PORTÉ SUR LE CERCLE HUMAIN

Au-delà de ce coup porté à notre environnement naturel, l’environnement humain est malheureusement également impacté.

Des hommes et des femmes sont évidemment présents derrière la fabrication de ces vêtements.

 

La production de la fast-fashion se tient principalement dans les pays où les minima sociaux n’existent tout simplement pas.

Les contrats ? On n’en veut pas ! Des limites d’heures de travail ? Drôle de question ! Un bon salaire ? Oh.. ce n’est pas si important.

Bien évidemment, cela s’accompagne de bâtiments insalubres, mais également d’une présence d’enfants qui y travaillent.

“SUR-PRODUCTION, SUR-CONSOMMATION”

Pour liquider les stocks, le but premier de la fast-fashion est bien évidemment de pousser le client à consommer toujours plus.

 

Ce qui revient à finir par jeter son textile rapidement à la poubelle et de racheter du neuf.

Encore et encore.

LA SOLUTION À ADOPTER !

Pour en finir avec cette liste qui n’est pas des plus chaleureuses, en voici une plus réconfortante !

 

En effet, il existe des alternatives et donc des solutions pour ne pas participer à ce désastre.

 

Adopter un principe de vie avec la slow fashion !

 

Mais qu’est-ce donc ? Pour les plus curieux, nous vous donnons rendez-vous le 25 mai pour connaître les détails !

(Sinon, il s’agit tout simplement de l’opposé à la fast-fashion.)

Une mode éthique et éco-responsable.

 

C’est ce que vous propose CAMALYA à travers ses différents articles entièrement fait main et à partir de matières éco-responsables.

 

Des produits d’une superbe qualité, réalisés avec un véritable savoir-faire.

Un magnifique combo pour une totale durabilité !

X